Etape 19- Besançon

Publié le par Marcel



Salut tout le monde!

Bon, quand je suis arrivé à Besançon, Kouyne n’était pas encore rentrée. Comme je suis un gars plutôt flegmatique, je me suis dit « Pas grave…elle a beaucoup de bouquins. Ça va m’occuper… » J’en ai choisi un sympa, avec pas trop de texte.


Les Filles du Soleil , ça s’appelle. Pfiouuu…c’est vrai que ça donne chaud, hein ?!
Bref… Kouyne quand elle est arrivée, elle a trouvé que j’avais besoin de prendre l’air.
Besançon classée Ville d'Art et d'Histoire est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco depuis juillet 2008 au sein du Réseau des sites majeurs de Vauban.
On a donc commencé par le lieu le plus touristique de la ville : La Citadelle.


La forteresse s’étend sur onze hectares et surplombe de plus de cent mètres la vieille ville. Elle a été conçue par Vauban pour protéger Besançon et affirmer le pouvoir du roi sur la ville et la province. A l’occasion du tricentenaire de sa mort, une statue à son effigie a été réalisée par un sculpteur Franc-Comtois et placée à l’entrée.


L’occasion pour moi de profiter des conseils stratégiques d’un grand bonhomme


La Citadelle depuis qu’elle a été restaurée est aussi un lieu de culture : plusieurs Musées consacrés à l’histoire et à la vie sur terre y sont installés.


Mais j’ai pas vraiment aimé l’Insectarium…Erf… (ndlr: tss.. pourtant les insectes sont tes amis, il faut les aimer aussi)
En ressortant, on n’a pas fait les kilomètres de remparts, on a juste flâné dans le premier parc.


Outre La Citadelle, érigée en 1771 sur un éperon rocheux au cœur d’un méandre du Doubs en boucle presque parfaite, Besançon, ville militaire, est entourée d’une dizaine de forts construits au XIXe.


Puisque ce jour-là, il faisait beau, kouyne a décidé de monter jusqu’à Fort Chaudanne (420m) qui domine la vieille ville et fait face à la citadelle.
Des chemins de randonnées rendent les parcours d’accès très agréables et permettent de regagner facilement le centre ville.


Houlà, j’ai faillit tomber, moi…
Une fois redescendus, on a fait une halte Place des Droits de l’Homme pour admirer la superbe statue de Victor Hugo réalisée par Ousmane Sow.


Ce siècle avait deux ans : Alors dans Besançon, vieille ville espagnole, - Jeté comme la graine au gré de l'air qui vole, - Naquit d'un sang breton et lorrain à la fois - Un enfant sans couleur, sans regard et sans voix.
Vous vous souvenez ?! Autres natifs célèbres : Pierre Joseph Proudhon, Charles Fourier, Tristan Bernard et Charles Nodier, les inventeurs du cinématographe que sont les Frères Lumière.


On a continué notre ballade vers la Place de la Révolution, et le conservatoire.


et j’ai enfin pu me rafraîchir un peu avant de continuer vers les bords du Doubs.


Là, kouyne, elle commençait à fatiguer un peu (l’âge, sans doute ^ ^…).
Pour faire une pause, elle m’a emmené « aux Jeux de la Comté » dans leur nouvelle boutique, en plein quartier Battant (là-bas, au fond vers les deux tours de l’Église de la Madeleine).


et elle a enfin pu se rafraîchir aussi,


Grâce à Johann et Sébastien (Bill).

En repartant, on a salué le Marquis de Jouffroy d’Abbans auteur de la première navigation à vapeur sur le Doubs en 1776.


qui regarde éternellement couler l’eau depuis le quai Veil Picard.

C’était l’heure de rentrer mais avant, on a fait un saut au Coffee Jeux, près de la Gare.


Heureusement, l’ami Nico était aux pinceaux : il m’a retouché mon beau maillot de corps que kouyne avait tout déchiré en me retenant sur les remparts.

Tout beau, tout propre, j’ai décidé d’aller boire un coup avec les copains.


Ensuite, comme ils étaient super épatés par mon béret, on s’est tous assis autour d’un feu pour que je puisse leur raconter mon voyage.


Impressionnés, ils m’ont même proposé de donner le coup d’envoi du match de Weykick


Et puis, il a fallut tout de même songer au départ.
Après un gros bisou de Damien, le crémier de kouyne,


et Nico m’a aidé à reprendre mon envol….


Bye Bye Besac !!!

Marcel


Commenter cet article

Nierding 09/07/2009 12:02

Tout simplement génial...

Bravo!

Celldevil