Etape monde 11: Tahiti (2/2)

Publié le par Marcel

Continuons notre visite à Tahiti!

 

A Papeete, nous visitons les sites officiels. D'abord la mairie d'un style coloniale, comme on n'en fait plus.

 

22

 

Dans le jardin duquel on trouve un tiki, ces statues ancestrales ayant le pouvoir du mana (oui, comme dans Magic!).

 

23

 

Ensuite direction la petite Cathédrale qui vient tous juste d'être ravalée. Elle a été construite en 1875.

 

24

 

Et pour finir un tour à l’assemblé de la Polynésie Française puisque la Polynésie est un territoire autonome.

 

25

 

Mais le bâtiment en lui même n'a pas grand intérêt et je suis plutôt attiré par une rose des vents géante qui brille, située juste devant. Les jeunes s'en servent comme tremplin pour faire du skateboard. Me trouverez-vous sur la photo ?

 

26

 

Comme j'ai un peu faim, Gabriel me propose d'aller faire un tour au marché. C'est très archaïque, mais cela plait aux touristes.

 

27

 

Ici on trouve toutes sortes de fruits et légumes exotiques, des petits plats à emporter pour déjeuner, des souvenirs pour les touristes : des pareos, des paniers tressés. Et on peu même se faire tatouer. Généralement il y a aussi du poisson, mais à cette heure ci il ne reste presque plus rien.

 

28

 

En chemin, nous passons devant une stèle commérant le décès du chanteur Joe Dassin. C'est dans ce restaurant qu'il nous a quitté. Lui qui aimait la Polynésie, comme tant d'autres artistes : Jacques Brel , Paul Gauguin, …

 

29

 

Après nous être rassasiés, nous décidons de faire un tour de l'île. Et c'est comme cela que je découvre un jeu qui n'existe pas dans la base de trictrac. Et pour cause, il s'agit d'un bête jeu de l'oie, une commande pour des entreprises locales.

 

30


Je découvre également le jeu de Polynésie un clone du monopoly qui est vendu ici dans les supermarchés pour les touristes.

 

31

 

Ici les maison et les hôtels sont remplacés par des pensions, des fermes agricoles, des fermes perlières et des yachts. Je voulais vous en dire tout le mal que j'en pense, mais des individus louchent qui servent de pions m'en ont empêchés.

 

32

 

Heureusement, j'ai pu finir leur échapper et me cacher dans un curieux arbre. Ils ne devraient pas me retrouver de si tôt.

 

33

 

Je fini par trouver un endroit un peu plus paisible que ce jeu de Polynésie avec ses pions en forme de tiki. Un fare (maison) traditionnelle fait en matériaux végétaux situé prés d'un marae (habitation en pierre) sur lequel je décide de prendre la pose pour la photo.

 

34

 

Ce weekend il y a un événement spécial chez Gabriel. C'est le 4ème brunch ludique, un brunch qui est organisé une fois par an par son groupe de joueurs. On y mange bien et beaucoup !

Les traditionnels viennoiseries et brioches, des firis-firis (beignets locaux) et muffins fait maison, du poissons crus au lait de coco et du sashimi, des œufs avec du bacons, du thé, du café, du chocolat chaud bien sûr et pleins d'autres bonnes choses encore.

 

35

 

Bref un vingtaine de personnes petits et grands qui se sont bien amusés toute la journée : qwirkle, time's up, can't stop, cash 'n guns, sankt pertersburg, smallworld, …

J'étais leur invité d'honneur il paraît.

 

36

 

Voilà c'est Gabriel et moi entrain d'escalader cette foutu montagne. Et non il n'a pas gagné malgré sa grande concentration à un jeu qui n'en demande pourtant pas !

 

37

 

Certains ont réalisé des braquages avec des flingues en mousse.

 

38

 

Y'avait une montagne de fric !J'ai bien essayé de les aider à compter les billets, mais pour une raison inconnue, ils se sont énervés.

 

39

 

Avant de partir, Gabriel me propose d'aller voir un hôtel luxueux de la place. Là où les touriste dépensent des fortunes pour profiter d'un bungalow sur l'eau et où l'on trouve des plages de sable blanc. Dès l'entrée dans l'hôtel, on est ébloui par tous ces bleus turquoises et le contraster avec la végétation verte.

 

40

 

Quelques personnes sont entrain de faire un court d'aquagym. J'irais bien les rejoindre, il fait très chaud en plein soleil.

 

41

 

Sur le bord de la piscine, un pareo est entrain de se fixer au soleil. Gabriel m'explique comment on les fait.

On prend un tissu blanc en coton que l'on trempe dans des bains de teintures successifs en fonction des couleurs de l'on veut. Ensuite on étend le tissu au soleil en posant dessus les motifs que l'on souhaite voir s'imprimer en négatif sur le pareo. Un système de photo finalement. En une heure c'est prêt !

 

42

 

En prenant un peu de recule, on se rend compte que cet hôtel et bien sympathique

 

43

 

Je me dois de prendre la pose devant les cocotiers au dessus de la mer et les bungalows sur pilotis dans le fond.

 

44

 

Que vais-je faire maintenant ? Il y a moult activités dans cet hôtel.

 

45

 

Je décide donc de me reposer un peu dans un hamac qui traine par là, suspendu entre deux cocotiers. Je profite de la vue sur Moorea. Quelques bateaux mouillent l'ancre dans le lagon.

 

46

 

Je me suis bien reposé, une petit brise nous rafraichi un peu, mais j'irais bien me prendre un bon coktail au pool-bar. Vous savez ce bar qui est dans la piscine. Vite direction vers la deuxième piscine de l'hôtel, plus petite mais avec du sable blanc dedans telle une plage artificielle.

 

47

 

Je crois que je vais plonger dans la piscine, difficile de résister.

 

48

 

Après une bonne baignade, je me sèche au soleil allongé sur le sable blanc.

 

49

 

Avant de quitter cette endroit magnifique, je vais quand même essayer de me faire prendre en photo avec des poissons du lagon. Tiens voilà un poisson perroquet qui passe et un picasso multicolore.

 

50

 

Bon les vacances à Tahiti c'est quand même assez cher. D'ailleurs ils ont de drôles de billets par ici. Plus grand que les nôtres et avec pleins de zéro. Ici c'est le billet de 10.000F soit environ 83€.

 

51

 

Voilà, il est temps de continuer mon périple vers l'est. Le Chili m'attend. Je me glisse dans mon enveloppe et me voilà parti en première classe...

 

52

 

Marcel.

Commenter cet article