Etape 41- Brest

Publié le par Marcel



Bonjour !!!!


Me voici arrivé dans le Finistère.. à la fin de la Terre comme disent les Français, mais par içi, on dit Penn Ar Bed, ce qui signifit "Début du Monde"...

-A peine posé les pieds en pays du Léon, je suis accueilli par 4 Bigoudènes et deux petits marins.. Y a pas à dire, içi les gens savent recevoir...


- Dès le lendemain matin, me voici déambulant dans les rues de Brest, et premier arrêt devant l'un des rares monuments brestois ayant survécut au bombardement allemand : la tour Tanguy. Construite par les Anglais au XIVème, elle servit  à défendre la ville, dans l'embouchure de la Penfeld, la rivière qui traverse la ville, façe aux assauts des Français durant cette période..


- Second arrêt et second monument survivant à la guerre, "le château" comme ils disent içi.. Construit par les romains au IIIème siècle, occupés par les Anglais au XIVème siècle, il avait la même fonction que la Tour Tanguy, défendre la ville, mais lui sur la rive gauche.. On disait même à l'époque, que cette forteresse du bout du monde était le plus fort chateau du monde.. Mouais... Fortement endommagé durant l'occupation allemande, il abrite aujourd'hui la préfecture maritime et un musée...


- Me voici maintenant devant le pont de Recouvrance qui enjambe la Penfeld et le port militaire.. Construit en 1954, il fut longtemps le plus grand pont levant d'Europe. Il a remplacé le pont tournant qui fut détruit en 1944.. pont qui fut contruit en 1923 suite aux nombreuses plaintes déposées par les Brestois contre les bateliers, qui faisent traverser la rivière.. En effet, ceux ci souvent ivres, laissaient la barre aux passagers, et tout cela se soldait par des noyades fréquentes... Sacré Brestois, on ne les refera pas...


-Je ne pouvais visiter Brest sans m'arrêter devant l'abri Sadi Carnot. Durant la guerre, ce tunnel qui courre sur 560 mètres, servait d'abri aux habitants de la ville mais aussi de réserves de munitions aux Allemands.. Dans la nuit du 8 au 9 septembre 1944, une fausse manoeuvre d'un officier allemand mettra le feu au poudre, transformant le tunnel en un véritable canon qui coutera la vie à 371 français et à + de 600 allemands..


Au détour d'une ruelle, que vois-je ? Mais c'est un magnifique bol en faience de Quimper ornée de mon nom.. Décidemment, je ne pensais pas aussi célèbre...


Nous profitons de ce bel après midi ensoleillé, Woodian et moi, pour participer à l'une des activités préférés de Papa Woodian : la chasse au trésor ou ciste comme disent les initiés. A partir d'une énigme, il s'agit de retrouver une boite renfermant des objets hétéroclites.. Je ne suis pas peu fier de poser devant le "trésor" que je viens de découvrir...


Petit crochet par le port de commerce et arrêt devant le Green Music.. He beh, pour emprunter le canot, faut vraiment pas avoir peur de se jeter à l'eau...


La journée se termine, les bâteaux de pêche sont à quai.....


Enfin, je quitte la ville en empruntant les escaliers du Cours Dajot, immortalisé en 1939 dans le film "Remorques", conduit par le célèbre couple, Morgan/Gabin..


Marcel.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Celpri 03/12/2009 20:34


Oh quand je suis à Brest, c'est la vue de mon bureau


Guillaume de Ferney 04/11/2009 15:04


Excellent le comité d'acceuil !


Karbarz 04/11/2009 02:40


Petite rectification historique : "l'un des rares monuments brestois ayant survécut au bombardement allemand", en fait c'est les Anglais et les Américains qui ont détruit la ville en la bombardant,
à ce moment précis, les Allemands la défendaient plutôt...
Dire que je découvre que Marcel est passé à Brest seulement maintenant, j'aurais bien aimé le rencontrer et l'emmener dans notre asso de jeux !