Etape 30- Paris

Publié le par Marcel


Me voilà enfin dans notre bonne vieille capitale. On m'avait bien prévenu qu'une fois sur place il serait difficile de repartir tant il y avait de choses à voir.
Malheureusement j'ai du me resteindre à visiter que quelques monuments parmi les plus célébres de Paris.


Après avoir parcouru la France je m'échoue au pied d'une étrange pyramide.




Les locaux appellent celà la Pyramide du Louvres. C'est très curieux comme bâtiment planté dans le milieu !
En faisant le tour de cette place, j'ai bien failli me faire manger mon béret par des habitants à plumes pas très effrayés par mon passage.


Le temps de traverser le Louvres, je rejoins une station de métro pour continuer ma visite du côté de Notre-Dame.


A défaut de prendre le métro, je me décide de finalement à longer les quais de Seine en badant ici et là. On m'a dit que Paris était synonyme de romantisme.


Après avoir dépassé le Pont des Arts, je m'attarde à observer ces 4 demoiselles en bordure de Seine qui prennent le temps de profiter du beau couché de soleil.


Pour enfin arriver au pied de Notre-Dame.


Je n'ai pas vu Casimodo à l'horizon, je suppose qu'il devait être encore en vacances avec le reste des parisiens, quelques part à se prélasser sur une plage du sud de la France.


Alors que je me préparais déjà à partir, je me suis souvenu que Paris cachait un autre célèbre monument que je n'avais pas encore eu l'occasion de voir. Comment ai-je fait pour la rater celle-là ?
Les méchants des films américains auraient-ils vraiment réussi à détruire la tour Eiffel. J'espère que je n'arrive pas trop tard.

Je ne vois toujours pas ce grand monument. Après m'être renseigné auprès d'un parisien qui m'affirme que la Tour Eiffel n'est pas bien loin de moi, je me décide à monter sur un morceau de bambou.
Et effectivement, elle était là fièrement dressée vers le ciel : elle en impose la Dame de Fer.


Ni une ni deux, je me précipite à ses pieds pour l'admirer de plus près.


Ma visite de Paris touche à sa fin. Je remonte tranquillement le Trocadéro sans oublier au passage d'acheter un petit souvenir de Paris.
Me voilà en route pour rejoindre mon hôte suivant à la découverte d'une nouvelle ville française.



Marcel

Commenter cet article